Mots-clefs

5 68

Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost cabriolet 1921. Estimation €120,000 – 160,000 (£90,000 – 120,000). Photo Bonhams

Châssis n° 61 NE – Moteur n° O 258

Le modèle 40/50 HP aurait sûrement mérité le surnom de « the best car in the world » à la première occasion, mais la décision par Rolls-Royce d’abandonner tous ses autres modèles ne fit que concentrer l’attention sur celle qui allait être connue sous le nom de Silver Ghost. Celle-ci était apparue au Motor Show de 1906, glanant son nom évocateur l’année suivante lorsque le châssis 60551 fut exposé avec une carrosserie tourer de Barker peinte en gris argent.

Le cœur de la Silver Ghost était un magnifique six cylindres à soupapes latérales de 7 036 cm3 (porté plus tard 7 428 cm3) reposant sur un vilebrequin à sept paliers, lubrifié sous pression. Un solide châssis à longerons en U et croisillons en tubes reposait sur des ressorts semi-elliptiques à l’avant et un système de plate-forme à ressorts à lames à l’arrière, ce dernier allant rapidement être modifié. La transmission fut également remaniée assez vite, une boîte à trois rapports avec prise directe sur le rapport supérieur remplaçant la boîte originale à quatre rapports et overdrive en 1909. Au cours des vingt années de production de la voiture, on allait assister à d’innombrables autres modifications, l’une des plus importantes concernant l’adoption de freins servo-assistés aux quatre roues vers la fin de 1923.

Le châssis 61 NE fut livré par l’usine le 7 juin 1921 pour être carrossé par Rippon Brothers de Huddersfield, dans le Yorkshire, et fut immatriculée WA 4876 (à Sheffield). Les registres d’usine indiquent que la voiture est restée dans la région du Yorkshire aux mains de différents propriétaires, retournant à l’usine pour réparations à plusieurs occasions. Une plaque au tableau de bord donne le nom de l’un de ces propriétaires, Gerald Timmer-Thomson de York Lodge, à Beverley.

Le 15 septembre 1959, la Silver Ghost fut achetée par le grand-père du vendeur, importée en Suisse où elle subit une restauration au cours de laquelle la partie arrière du cabriolet fut reconstruite (la carrosserie en avant des portes et tous les marchepieds sont d’origine). La carrosserie a été peinte à la main ainsi que ses filets, la reconstruction ayant pris fin en avril 1962. En 1992, le moteur a été révisé, date depuis laquelle seulement 4 à 5 000 km ont été parcourus et la capote a été rénovée en 1998.

Seules les roues arrière étant équipées de freins, la vitesse de cette Silver Ghost est limitée à 30 km/h selon la loi suisse, alors que la voiture est capable de dépasser allègrement les 100 km/h. C’est pour cette raison que le vendeur a décidé de se séparer de la Rolls-qui a été pendant 55 ans la possession de sa famille. Décrite comme étant en très bon état général, la voiture est vendue avec son livret d’instructions, un catalogue de pièces détachées, une copie de carte du châssis, le passeport du véhicule (1962), diverses photographies et ses papiers d’immatriculation suisse.

71314

Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost cabriolet 1921. Estimate €120,000 – 160,000 (£90,000 – 120,000). Photo Bonhams

Chassis no. 61 NE – Engine no. O 258

Although the 40/50hp model would have earned its ‘The Best Car in the World’ sobriquet in any event, Rolls-Royce’s decision to drop all other types only served to focus attention on what would become known as the ‘Silver Ghost’. The latter had first appeared at the 1906 Motor Show, acquiring its evocative name the following year when chassis number ‘60551’ was exhibited wearing silver-painted tourer coachwork by Barker.

The heart of the Silver Ghost was its magnificent engine, a 7,036cc (later 7,428cc) sidevalve six equipped with seven-bearing crankshaft and pressure lubrication. A sturdy chassis comprised of channel-section side members and tubular cross members was suspended on semi-elliptic springs at the front and a ‘platform’ leaf-spring arrangement at the rear, though the latter soon came in for revision. The transmission too was soon changed, a three-speed gearbox with direct-drive top gear replacing the original four-speed/overdrive top unit in 1909. In the course of the car’s 20-year production life there would be countless other improvements, one of the most important being the adoption of servo-assisted four-wheel brakes towards the end of 1923.

Chassis number ’61 NE’ was delivered from the factory on 7th June 1921 for bodying by Rippon Brothers of Huddersfield, Yorkshire, and was registered ‘WA 4876’ (a Sheffield mark). Factory records show that the car remained in the Yorkshire area in the hands of various owners, returning to the works for repairs on several occasions. A plaque on the dashboard records the name of one of these owners: Gerald Timmer-Thomson of York Lodge, Beverley.

On 15th September 1959 the Silver Ghost was purchased by the vendor’s grandfather, imported into Switzerland and restored, in the course of which the rear part of the cabriolet body was reconstructed (the body forward of the doors and all the mudguards are original). The body was painted and lined by hand, and the rebuild completed in April 1962. In 1992 the engine was overhauled, since when only some 4,000-5,000 kilometres have been covered, while the convertible top was renewed in 1998.

Because only two of its wheels are braked, this Silver Ghost is limited by Swiss traffic laws to a maximum speed of 30km/h, although the car will easily exceed 100km/h. It is for this reason that the vendor has decided to part with the Rolls-Royce after 55 years of ownership by his family. Described as in generally very good condition, the car is offered with instruction book, parts catalogue, copy chassis cards, vehicle pass (1962), various photographs and Swiss registration papers.

Bonhams. LES GRANDES MARQUES DU MONDE AU GRAND PALAIS, 5 Feb 2015 14:00 CET – PARIS

Publicités