Mots-clefs

1 2

1955 Aston Martin DB2/4 Mk I Drophead Coupé. Chassis no. LML/795Estimate €550.000 – €700.000 ©2015 Courtesy of RM Auctions.

140 bhp, 2,922 cc DOHC six-cylinder engine, four-speed manual transmission, independent front suspension, live rear axle with parallel arms and coil springs, and four-wheel drum brakes. Wheelbase: 2,510 mm.

  • One of only 102 DHCs produced
  • An original factory left-hand-drive example
  • Freshly restored in iconic Snow Shadow Beige
  • Formerly owned by Roger Morrison

The DB2/4 was introduced in October 1953, and it provided a lot more room over its predecessor. This was accomplished in part by raising the roofline slightly over the DB2 and reducing the fuel tank capacity by two gallons to add to rear seat room. Other notable changes included a wraparound rear windscreen, larger front and rear bumpers, and the addition of a hatchback, which is believed to be the first fitted to a production car.

The DB2/4 was initially offered with the 2.6-litre engine that was first seen in the DB2 in Vantage specification, but eventually a 3.0-litre one was introduced in 1954. This engine provided a 118-mph top speed, the first 100 of which could be reached in third gear, delivering wonderful performance to match its luxurious accommodations. Handling proved to be just as capable, and the DB2/4 was undoubtedly one of the finest sports cars produced in Great Britain at the time. Ultimately, 761 examples would be built by the time production ended in 1957, of which only 102 were the open-top drophead coupé model.

The Drophead offered here is recorded on its original build sheet, a copy of which is on file, as a factory left-hand-drive example which had been supplied new by American importers J.S. Inskip, of New York City, in Blue Haze with a Beige Connolly leather interior. Its original owner was Renwick S. Dimond, of North Hero, Vermont, who was the heir to an architectural iron manufacturing dynasty on the East Coast of the United States.

The build sheet notes that, by 1988, the car was owned by respected American enthusiast and collector Roger Morrison. According to the owner, it had spent 20 years with an elderly gentleman in California before his acquisition. The car has been described as being mechanically excellent, with the engine having most recently been entirely rebuilt with a newly remanufactured engine block, which replaced the badly cracked original, and fitted with new forged pistons. The body has been refinished in the popular original DB2/4 colour of Snow Shadow Grey.

This is surely a thrilling example of one of the rarest Aston Martin production styles of its era.

3 4

1955 Aston Martin DB2/4 Mk I Drophead Coupé. Chassis no. LML/795Estimate €550.000 – €700.000 ©2015 Courtesy of RM Auctions.

Moteur six-cylindres en ligne, 2 922 cm3, 140 ch, 2 ACT, boîte manuelle quatre rapports, suspension avant indépendante, essieu arrière rigide avec tirants parallèles et ressorts hélicoïdaux, freins à tambours sur les quatre roues. Empattement: 2 510 mm

• Seulement 102 exemplaires produits de cabriolets
• Voiture à conduite à gauche d’origine
• Récemment restaurée dans un superbe beige Snow Shadow
• Ancienne voiture de Roger Morrison

Présentée en octobre 1953, la DB 2/4 était beaucoup plus spacieuse que sa devancière. Par rapport à la DB2, la ligne de toit était un peu plus haute et la contenance du réservoir d’essence avait été réduite de 9 litres, de façon à ménager plus d’espace pour la banquette arrière. La voiture recevait aussi une lunette arrière enveloppante, des pare-chocs avant et arrière plus gros et un hayon arrière, probablement le premier jamais monté sur une voiture de série.

Initialement équipée du moteur 2,6 litres qui correspondait aux spécifications Vantage de la DB2, la DB2/4 recevait en 1954 une version 3 litres. Ce moteur permettait à la voiture de bénéficier de performances qui soient à la hauteur de sa luxueuse présentation : elle atteignait 190 km/h, avec un troisième rapport qui pouvait monter jusqu’à 160 km/h. Le comportement routier était de la même eau, et la DB2/4 était indiscutablement une des meilleures voitures de sport produites en Grande-Bretagne à l’époque. Au total, 761 exemplaires étaient sortis d’usine lorsque la production s’est arrêtée en 1957, dont 102 correspondaient à la version cabriolet.

La feuille de fabrication d’origine du cabriolet que nous proposons, et dont une copie est incluse au dossier, indique qu’il s’agit d’un exemplaire à conduite à gauche, livré neuf à J.S. Inskip, importateur à New York, de teinte bleue (Blue Haze) avec une sellerie en cuir Connolly beige. Son premier propriétaire était Renwick S. Dimond, de North Hero, Vermont, héritier d’une dynastie d’industriels spécialisés dans les structures métalliques, basée sur la Côte Est des États-Unis.

Cette même feuille de fabrication précise que, en 1988, la voiture appartenait à Roger Morrison, collectionneur américain connu et passionné. D’après l’actuel propriétaire, la voiture a passé 20 ans en Californie en compagnie d’un amateur d’un certain âge avant que lui-même n’en fasse l’acquisition. La voiture est décrite comme étant en excellent état mécanique, le moteur ayant été refait avec un bloc de fabrication récente (celui d’origine présentant des fissures), et des pistons forgés neufs. La carrosserie a reçu une nouvelle peinture, de la teinte d’origine très appréciée Snow Shadow.

Il s’agit d’un exemplaire très désirable d’un des modèles d’Aston Martin les plus rares de son époque.

5 6

1955 Aston Martin DB2/4 Mk I Drophead Coupé. Chassis no. LML/795Estimate €550.000 – €700.000 ©2015 Courtesy of RM Auctions.

RM Auctions. Paris. Wednesday, February 4, 2015

Publicités