Étiquettes

, , , , , , , , ,

1

Pendulette de bureau en vermeil guilloché et émail ice blue par la maison Fabergé, maître-orfèvre Henrik Wigström, St-Pétersbourg 1908, numéro d’inventaire ‘10312’. Estimation CHF 30’000-50’000. Adjugé CHF 88’000. Photo Hôtel des Ventes Genève

GENEVA.- With many exhibitions currently celebrating 200 years of diplomatic relations between Switzerland and Russia, the art collections from these two countries remain closely tied. The Russian sale at Geneva’s Hôtel des Ventes on Tuesday 9th December symbolises this connection. The most beautiful pieces were the subject of many a fierce battle between Swiss and Russian collectors present in the saleroom or on the telephone. The elegant clock by Fabergé in 1908 from the Count Boutourline collection was bought by a Swiss collector against a Russian under-bidder for CHF 107,000 while it was a Russian buyer who fought to acquire the Kalgan jasper vase at CHF 110,000 over a Swiss collector, creating a new record price. “The success of this Russian sale confirms Hôtel des Ventes’ prime position on the international market in this speciality”, specifies Bernard Piguet, Director and Chief auctioneer of the auction house.

1 11

Pendulette de bureau en vermeil guilloché et émail ice blue par la maison Fabergé, maître-orfèvre Henrik Wigström, St-Pétersbourg 1908, numéro d’inventaire ‘10312’. Estimation CHF 30’000-50’000. Adjugé CHF 88’000. Photo Hôtel des Ventes Genève

Monture en vermeil de forme ronde avec bord à décor d’une frise rais de coeur, encadrement en émail blanc perlé guilloché de vagues, cadran blanc avec chiffres arabes noires et aiguilles en or rose à décor ajouré de volutes, la portée sertie de petites perles, le dos recouvert d’une plaque en ivoire avec l’entretoise à volutes en vermeil. Dédicace ciselé sur le dos du mouvement « Bonjour philipine » datée 22-VIII-1908, diam. 11,5 cm, diam. cadran 5 cm

Provenance: Comte Boutourline

12

Le comte Dimitri Petrovich Boutourline, grand chambellan, conseiller secret du Tsar, sénateur de la Grande Russie et célèbre bibliophile vint s’établir à Florence en 1817 attiré par le système libéral de son ami, le Grand Duc de Toscane. En 1824 il acquit le célèbre palais du Marquis Niccolini situé au centre de Florence où il constitua une nouvelle collection de livres et  d’objets d’art. Son fils Michel était ami et parent de Pouchkine. Son grand-père Alexandre était le favori de l’Impératrice Catherine II.

La famille Boutourline est une importante famille aristocratique et cosmopolite d’origine boyarde qui remonte au XIe siècle.

Avant la Deuxième Guerre Mondiale une partie de la famille vint s’établir en Suisse (Davos)

Count Dimitri Petrovich Boutourline, Grand  Chamberlain, secret Adviser of the Tsar, Senator of the Russian Empire and famous book lover, came to Florence in 1817 attracted by the liberal policies of his friend, the Grand duke of Tuscany.

In 1824, he bought a famous palace from Marchese Niccolini located in the centre of Florence where he started a new collection of books and works of art. His son Mikhail  was one of Puskin’s close friends and relatives. His grandfather, Alexander, was considered a favourite with Empress Catherine II of Russia.

Of boyar origin, the Boutourline family is an important cosmopolitan lineage of Russian aristocracy which dates back to around 11th century AD.

Before the outbreak of World War II, part of the Boutourline family settled in Davos, Switzerland.

11

Vase russe en forme de cratère en jaspe Kalgan gris. Estimation CHF 5’000-8’000. Adjugé CHF 90’000. Photo Hôtel des Ventes Genève

à décor sculpté de feuilles d’acanthe et ajouré en treillis sur la partie supérieure, le pied avec une frise de rosaces, le socle à base carrée avec des volutes aux coins et des arabesques gravées sur chaque façade, manufacture Kolyvan, c.1850, h. 33 cm

Provenance: A La Vielle Russie, New York

The sale from the descendant of General Dufour, the Reverdin Estate, saw equal success, particularly during the paintings auction on Wednesday evening. A portrait signed by Baron Gérard sold for CHF 91,000 – three times its low estimate – shortly before the portrait by Ingres was bought at CHF 66,000 to join the collections at Geneva’s Art and History Museum. An 18th century Atlas with the same provenance exchanged hands for CHF 14’000 during the antiquarian book sale on Monday evening.

12 19

François Pascal Simon Gérard (1770-1837)Portrait de François-Gédéon Reverdin, huile sur panneau, monogrammée, annotée au verso « G. Reverdin peint par Fs. Gérard 1796 », 55×44 cm. Estimation CHF 30’000-50’000. Adjugé CHF 75’000. Photo Hôtel des Ventes Genève

Selon des archives de famille, Gédéon Reverdin se rendit à Paris en 1794 où il entra dans l’atelier du peintre Louis David aux côtés de Gérard, Gros, Ingres, Girodet. Gérard fit alors le portrait de Gédéon à cette époque. 27 ans plus tard, ce sera Ingres qui le représentera (voir lot 1329), collection Olivier Reverdin.

Général Dufour

Le Général Dufour est une personnalité genevoise incontournable de l’histoire de la Suisse moderne.
Militaire de renom, ami de Napoléon III, vainqueur de la guerre du Sonderbund, ingénieur et stratège talentueux, homme politique reconnu, homme de science, créateur du drapeau fédéral, acteur incontournable de la jeune Croix-Rouge, il fut également le premier à finaliser une topographie globale et précise de la Suisse: la Carte Dufour.

Dans le cadre de cette entreprise fastidieuse qui dura près de trente ans, le Général se fit réaliser un secrétaire sur mesure, dont le battant spécial de 88 centimètre sur 86 lui permettait de travailler et consulter les nombreuse cartes et relevés.

Il fixa d’ailleurs la taille des feuilles de papier composant la Carte Dufour à 88 x 66 cm,
représentant chacune une portion de territoire de 70 x 48 km.

Pour cette brillante et novatrice réalisation, Dufour se vit décerner la médaille d’or à l’Exposition Universelle de Paris, le 15 novembre 1855.

Ce secrétaire est un témoin historique privilégié de ce vaste projet scientifique, et fût un compagnon de travail particulièrement chronophage du Général Dufour.

Le général Dufour est un aïeul direct d’Olivier Reverdin, dont les objets proposés à la vente.

Collection REVERDIN

A l’occasion de ses ventes de fin d’année, L’Hôtel des Ventes à le plaisir de proposer à l’encan de nombreux objets appartenant à la succession d’Olivier Reverdin domicilié à la fameuse rue des Granges à Genève. Tous les lots marqués en vert dans ce catalogue proviennent de cette collection. Une vingtaine d’objets sont également répartis en vente silencieuse. Ils sont tous facilement repérables sur notre site http://www.hoteldesventes.ch en tapant le mot clef «Reverdin».

Olivier Reverdin (1913-2000) est un célèbre homme politique suisse, humaniste, érudit, figure du journalisme et de la culture genevoise.

Omniscient, il occupa de nombreuses fonctions prestigieuses tant sur le plan politique (conseiller national) que journalistique (président et rédacteur en chef du journal de Genève), que culturel (président de la société suisse de sciences humaines). Il s’attacha aussi particulièrement au classement et à la conservation des archives son aïeul le général Dufour, la plupart étant restées entre ses mains.

Les objets inclus au catalogue transmis de générations en générations sont ancrés dans le patrimoine régional genevois et présentent un riche aperçu des pérégrinations de cet infatigable homme de savoir, voyageur et collectionneur d’Art, descendant d’illustres familles.

Arrière-arrière-petit-fils du général Guillaume Henri Dufour (1787-1875) (se reporter aux lots 1169, 1327, 1340, 1341 ), Olivier Reverdin est aussi héritier d’une longue lignée d’artistes dont nous pouvons citer, François-Gédéon Reverdin, Gabriel Bouthillier de Beaumont (1811-1887) (lots 1320 et 1321) ou Elisa Dufour (1796-1893) (lot 1325)…François-Gédéon Reverdin (1772-1828), peintre, dessinateur et graveur suisse, a été professeur à l’Ecole de dessin de la Société des Arts de Genève. Il a fréquenté des artistes de renom comme Jacques-Louis David (1748-1825) dont il fut l’élève, Jean Auguste Dominique Ingres ou Le Baron Gérard qui firent son portrait à 27 ans d’intervalle (voir lots n° 1328 et 1329).

Les notes manuscrites d’Oliver Reverdin mentionnent un salon Louis XVI commandé à Paris par Léonard Bouthillier de Beaumont pour la résidence familiale de Collonges -sous-Salève. (vraisemblablement le lot 1150).

Le secrétaire à abattant fait sur mesure pour le général Dufour (lot 1169) est un autre exemple des pièces restées dans la famille jusqu’à ce jour.

Grand helléniste et président de l’association Hellas et Roma, Olivier Reverdin collectionna tout au long de sa vie des artefacts des cultures grecques et romaines. L’Hôtel des Ventes présentera cet ensemble, dont une très importante amphore attique, lors de sa vacation spécialisée d’archéologie le 10 mars 2015.

19 21
Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867), Portrait de François-Gédéon Reverdin, crayon de graphite sur papier, dédicacé « Ingres à son camarade et ami Reverdin », daté 15 novembre 1823, 29,5×21,5 cm. Estimation CHF 40’000-60’000. Adjugé CHF 55’000. Photo Hôtel des Ventes Genève

27 ans après le portrait réalisé par Gérard (voir lot 1328), Ingres, avec qui François-Gédéon Reverdin étudia aussi, le représente à son tour.
Fragment d’une lettre de Gédéon Reverdin se trouvant dans les archives familiales adressée en 1823 à son épouse depuis Florence: « Ce cher camarade d’Etudes (M. Ingres) a eu l’aimable bonté de vouloir faire un croquis de ma baroque figure, ce qui a été l’affaire de 3h, je le tiens, il est fort ressemblant, car Guigon juge plus désintéressé que moi en est fort satisfait […] Que diable faire, j’ai cruellement changé depuis que Gérard eut la même fantaisie que mon ami de Florence », collection Olivier Reverdin.

Over 80% of the 3300 lots included in the catalogue (books, luxury leather goods, Asian and Oriental art, furniture, objets d’art, paintings, jewellery and watches) and put up for auction in December found new owners giving a total result of CHF 4.3 million. This ensemble includes close to 1000 lots sold at under CHF 300, allowing the greater majority to participate in the auction and leave with one or more unique gifts for the festive season. “We are always delighted to provide our ever increasing and loyal clientele the opportunity to buy or offer to their nearest and dearest, quality and unseen works of art at an affordable price” underlines Bernard Piguet.

Confrontation between Russian and Swiss collectors for Russian art

For the fifth year running, Geneva’s Hôtel des Ventes organised a December sale dedicated to the wonders of Imperial Russia. This year, all the workmasters purveying the Tsars of the 19th century were represented in the display cabinets at Hôtel des Ventes. The main protagonists of the sale were Russian and Swiss collectors who competed for the star lots. From the very start of the sale, a set of 19th century books illustrated by Alexeïeff was closely fought over between a Russian and Swiss collector before the latter won the lot for a total nearing CHF 56,000, 10 times the low estimate. In effect, these works were dedicated by the illustrator Alexeïeff to his parton who was none other than Swiss filmmaker Nag Ansorge – a true example of an object with bi-national significance.

The battle ensued over a Kalgan jasper vase sculpted with acanthus leaves and a pierced trellis neck which was won by a Russian collector for the exceptional price of CHF 110,000 (lot 362 estimed at 5,000-8,000) achieving a new international record for a single vase of this type and stature. A further confrontation between the two nationalities came about during the sale of the 1908 Fabergé clock which encased a Swiss movement by H. Moser, being bought by a Swiss connoisseur for CHF 107,000 (lot 456 estimated at CHF 30,000-50,000).

A Drawing by Ingres from the collection of Olivier Reverdin, descendant of General Dufour, joins the collections at Geneva’s Art and History Museum.

A portrait signed by Baron Gérard sold for CHF 91,000 (lot 1328) shortly before the portrait by Ingres was bought at CHF 66,000 to join the collections at Geneva’s Art and History Museum (lot 1329). Represented in the saleroom on the night, the museum is “delighted to have acquired this important drawing for the Genevan Heritage”. It must be pointed out that this work, which has never been seen at auction before, was steeped in strong historical heritage as it comes from the collection of Olivier Reverdin, descendant of General Dufour.

The hundred odd contemporary works of art included in the paintings sale met with great success, attracting buyers in Switzerland and abroad as with a high number of visitors during the exhibition that preceded the auction.

The Jewellery and watches sale was well-awaited by the public who gathered at rue Prévost-Martin before the festive season. The saleroom was verging constantly on full capacity from 19:00 until 23:00 where, throughout the evening, over 90% of the lots found a new owner.