Étiquettes

, , , , , , , , ,

e00ddf021b57b05153b6619827f28183

Andrea Branzi, Vase Ipomea Maculata, collection « The Bronze Age », 2000, édition Design Gallery Milano © Studio Branzi

BORDEAUX – Personnalité majeure du design international, acteur du mouvement radical italien, du groupe Alchimia puis de Memphis, Branzi a œuvré à libérer le design de son carcan rationnel. En rupture avec la seule vision industrielle et standardisée du design, il a contribué à faire de cette discipline un champ d’une totale liberté d’expression, ouvrant ainsi la voie vers la multiplicité des formes que revêt aujourd’hui le design. Il libère l’objet de la tyrannie de l’usage et le dote de pouvoirs de résonance et d’évocation. La ville est son champ d’observation privilégié, l’humain, sa première préoccupation. Comprenant très vite les transformations de la société occidentale depuis les années 1960, il exprime dans son travail, tout au long de son parcours, une lecture sensible de l’évolution du monde et propose une relecture de l’environnement urbain et domestique.

Son travail redonne un nouvel élan au décor, à l’expression, à la communication, privilégiant ainsi l’émotion, la surprise, l’attachement, tirant parti de ce que l’objet exprime à travers sa forme, son matériau, son poids, son odeur, son toucher, sa perception. Naissent des créations délicates, dans lesquelles dialoguent les cultures lointaines ou primitives, le sacré, la nature, l’artificiel, le vivant et la technologie. Un travail ouvrant sur une question récurrente en ce début de XXIème siècle: «art ou design?». Etrangement, aucune rétrospective ne lui avait encore été consacrée, en raison certainement de son activité et de sa présence toujours très vive dans les événements contemporains.

L’exposition s’organise hors-les-murs, dans ce magnifique endroit qu’est l’église Saint-Rémi, érigée entre les XIe et XVe siècles, située dans le centre de Bordeaux, à deux pas de la place de la Bourse. La noblesse et le volume de cet espace ont d’emblée intéressé le designer, architecte et scénographe qu’est Andrea Branzi.

g_BordxArtsDeco14AndreaBranzi06d

Andréa Branzi, Vase MC 1003, 2004 (Collection Blister). Ed. Design Gallery Milano, Collection particulière. Courtesy Design Gallery Milano © Riccardo Bianchi

g_BordxArtsDeco14AndreaBranzi05b

Andréa Branzi, GL 07, 2010 (Collection particulière). Courtesy Design Gallery Milano © Ruy Teixera

g_BordxArtsDeco14AndreaBranzi03b

Andrea Branzi, Vase Maru, 2006 (Collection «Uomini e Fiori»). Ed. Design Gallery Milano, Collection particulière. Courtesy Design Gallery Milano © Ilvio Gallo

g_BordxArtsDeco14AndreaBranzi02a

Andréa Branzi, Service à thé, 1997 (Collection «Silver & Wood»). Ed. Argentaurum, Paris, Centre national des arts plastiques. Courtesy Bordeaux, musée des Arts décoratifs et du design © Lysiane Gauthier

tumblr_inline_ncrlhdfPPg1rjv3az

Andrea Branzi, Vase LX 1103, 2004, Ed. Design Gallery Milano, Paris Centre national des arts plastiques

lampe-wp02

Andrea Branzi, Lampe WP02, 1997 Collection Wireless Ed. Design Gallery Milano, Paris Centre national des arts plastiques © Design Gallery Milano Photo Elio Basso

vaso-yg-1203

Andrea Branzi, Vase YG 1203, 2004, Collection Blister, Ed. Design Gallery Milano, coll. particulière © Design Gallery Milano Photo Riccardo Bianchi

Capture-d’écran-2014-08-21-à-11.48.18

Rittrato Andrea Branzi © photo Emanuele Zamponi

Best Photos of the Day

A vase by Italian designer Andrea Branzi is displayed during the exhibition « Pleased to meet you, 50 years of creation » at the Museum of Decorative Arts and Design in Bordeaux on October 9, 2014. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT.